Rechercher
  • Rocher Mistral

L'épopée de la cigale

Elle rythme les journées d'été en Provence avec un son pouvant atteindre les 100 décibels ; la cigale présente dans le sud de la France est pourtant âgée déjà plusieurs années lorsqu'elle vient se percher à la branche d'un arbre pour chanter.

Le chant si particulier de la cigale est réalisé par les mâles qui cherchent à attirer les femelles afin de se reproduire. Ce son, la "cymbalisation", est produit par la déformation d'une membrane présente dans son abdomen qui sera amplifié dans une caisse de résonance.

Il existe plusieurs espèces de cigales présentes dans le monde entier qui vont se différencier des éléments physique, sonore mais aussi dans leur cycle de vie.


Une fois la rencontre effectuée, la cigale femelle pond plusieurs centaines d'œufs. Les œufs sont sujets au prédateurs et peu d'entre eux survivent. À l'automne, les œufs deviennent des larves qui descendent au sol pour creuser sur 1 mètre de profondeur afin de s'enfouir pendant plusieurs années.


En Provence, c'est au bout de la quatrième année que la nymphe commence à remonter à partir du printemps pour émerger au moins de juin et se mettre en hauteur sur un tronc, une tige ou une pierre. Elle commence sa dernière mue, la mue imaginale pour devenir un insecte adulte. Verte à sa sortie, elle mettra moins d'une heure à se brunir au soleil. Pendant tout l'été, la cigale mâle chantera lorsque la température dépassera les 25 degrés puis mourra après pu se reproduire.


73 vues

©2020 Rocher Mistral - Mention Légales - FAQ